Vous pouvez communiquer avec l'inventeur et le propriétaire par téléphone au numéro sans frais en Amérique du Nord : 1-877-977-7328. Appels internationaux : 1-506-387-8092 ou jhdixon@rogers.com. Le service est imbattable!

Votre Santé

Les selles de vélo traditionnelles créent des points de compression qui exercent des pressions néfastes sur la prostate, irritent l'urètre, abîment les artères pudendales et les nerfs dorsaux et provoquent le développement de kystes sur le coccyx.

Les selles traditionnelles entravent la circulation de l'air, contribuant ainsi à la prolifération des champignons, et elles irritent la région vulvaire, ce qui peut devenir un problème sérieux pour les femmes atteintes de vulvodynie ou de vulvite de contact.

Mais grâce à la SELLE DE VÉLO SPONGY WONDER dites adieu aux pressions sur :

  • Le périnée : artères pudendales et nerfs dorsaux
  • La prostate
  • Le coccyx
  • Les parties intimes

Arrêtons le massacre. Finies les irritations!


Selle MK9 Spongy Wonder ergonomique et confortable, adaptée aux vélos de route et aux vélos de montagne L'avant du cadre des selles Spongy Wonder offre des possibilités de réglage avant/arrière de la selle aussi précises sinon meilleures que les selles de vélo traditionnelles. Cependant, ces selles n'ont pas de bec, ce qui les raccourcit d'environ 10 cm par rapport aux selles classiques, afin d'éviter que la partie avant de la structure ne présente un danger.

Le point sur votre santé

 Trois articles publiés dans le numéro actuel de The Journal of Sexual Medicine (Le journal de la médecine sexuelle) ont conclu que les pressions élevées exercées sur le périnée quand un cycliste monte à califourchon sur une selle de vélo compriment et obstruent temporairement la circulation sanguine dans le pénis.

Il s'agit de trois articles américains :

Bike Riding and Erectile Dysfunction: An Increase in Interest. (Vélo et dysfonctionnement érectile : une préoccupation croissante) de Huang; Only the Nose Knows:Penile Hemodynamic Study of the Perineum - Saddle Interface in Men with Erectile Dysfunction Utilizing Bike Saddles and Seats with and without Nose Extensions. (De l'omniscience du bec : Étude de l'hémodynamique pénienne et de l'interaction périnée-selle chez les hommes atteints de dysfonctionnement érectile qui utilisent des selles de vélo avec et sans bec) de Munarriz et al.

Development of a New Geometric Bike Saddle for the Maintenance of
Genital-Perineal Vascular Perfusion.(Élaboration d'une nouvelle selle de vélo géométrique pour le maintien de la perfusion vasculaire des parties génitales et du périnée)
de Breda et al.



New York Times / 4 octobre 2005
Cyclistes assidus, votre vélo pourrait nuire à votre vie sexuelle
De SANDRA BLAKESLEE


Bon nombre d'études viennent s'ajouter aux preuves antérieures et confirment que les selles de vélo traditionnelles, à l'arrière étroit et au bec pointu, jouent un rôle dans l'impuissance sexuelle.

Dr Steven Schrader, spécialiste en santé de la reproduction au National Institute for
Occupational Safety and Health (Institut américain de santé et de sécurité au travail), a affirmé que la question de savoir si « oui ou non la pratique du vélo sur une selle provoque un dysfonctionnement érectile n'est plus d'actualité.

La vraie question, c'est qu'allons-nous faire pour y remédier? »



J Sports Med Phys Fitness. 2005 Sept.;45(3):409-18:
Effect of bike seat design on transcutaneous penile oxygen pressure. (Effet de la forme des selles de vélo sur la pression de l'oxygène transcutanée pénienne)
Cohen JD, Gross MT.

Program in Human Movement Science, Department of Allied Health Sciences, School of Medicine, University of North Carolina (Programme de science du mouvement humain, département des sciences paramédicales, Faculté de médecine de l'Université de Caroline du Nord), Chapel Hill, Caroline du Nord (États-Unis)

OBJECTIF : Déterminer la fiabilité de la surveillance de l'oxygène transcutanée pénienne
(tpO2) pendant la pratique du vélo, et évaluer l'influence de la forme de la selle et de la posture de pédalage sur la tpO2.

MÉTHODES : Méthodologie expérimentale : analyses des mesures répétées des effets de la forme des selles de vélo et de la posture de pédalage sur les valeurs
de la tpO2. Participants : 31 cyclistes masculins âgés entre 20 et 50 ans. Critères d'inclusion des sujets : parcourir en moyenne environ 130 kilomètres (80 milles) à vélo par semaine pendant les 2 mois précédant leur participation à l'étude; aucun antécédent de maladie vasculaire, de diabète ou de dysfonctionnement sexuel et présence d'une érection dans les 15 jours précédant l'étude.

MESURES : Les valeurs moyennes de la tpO2 ont été calculées à la position debout et à la position assise, sur 3 selles de forme différente.

RÉSULTATS : La forme de la selle n'a pas eu d'effet significatif sur les valeurs de la tpO2. La pratique du vélo en position assise a considérablement réduit les niveaux de la tpO2, par rapport à la pratique du vélo à la position debout. Les diminutions de tpO2 en pourcentage moyennes à la position assise par rapport à la position debout étaient : Vetta, 76 %, Terry, 73 %, et Spécialisé, 62 %.

CONCLUSION : Aucune selle n'a fait preuve de propension significative à préserver la tpO2.



Biking may be Hazardous to Your Health (Le vélo peut mettre votre santé en danger) – Charles Downey

Un avocat bostonien de 54 ans, grand amateur de vélo, s'imaginait donc être en pleine forme. Mais pendant une course caritative d'environ 320 kilomètres, il a constaté que son pénis était engourdi et, le mois suivant, il lui était difficile d'avoir une érection et de la garder.

Il a consulté le docteur Irwin Goldstein, professeur d'urologie à la faculté de médecine de l'Université de Boston, qui soupçonnait que le problème était causé par une selle de vélo étroite et dure.

Le fessier humain est parfaitement adapté au soutien du poids du corps sur deux os, les « tubérosités ischiatiques », et, tant que vous êtes assis sur une surface plane, comme une chaise ou un fauteuil, ces os peuvent facilement soutenir votre poids.

Quand un homme s'assied sur une selle de vélo étroite, le poids de son corps peut écraser l'artère pudendale et les nerfs qui irriguent le pénis. La pratique du vélo peut donc provoquer une impuissance temporaire et permanente. Le rembourrage renforcé ou gel de la selle n'est pas utile dans ce cas, car le rembourrage se tasse et coupe aussi la
circulation.

Des médecins de deux universités américaines, la Duke University de Durham, en Caroline du Nord, et la Case Western Reserve University de Cleveland ont étudié le cas de 81 cyclistes souffrant de dysfonctionnement érectile. Leurs résultats, publiés dans le Journal of Urology (Journal de l'urologie) de décembre 1999, indiquaient que les nerfs, les artères et les veines du périnée pouvaient en effet subir des lésions provoquées par les selles de vélo. Des résultats similaires avaient aussi été communiqués dans une étude publiée dans l'International Journal of Sports Medicine (Journal international de la médecine du sport) en 2001.

La recherche indique que la pratique du vélo avec une selle traditionnelle cause généralement une chute de la quantité d'oxygène qui atteint le pénis de 70 % à 80 %
en trois minutes. « Un homme peut s'asseoir sur une selle de vélo et subir une
chute de l'oxygène dans son pénis de 100 % sans le savoir. Et après une demi-heure, il se sent engourdi. Les engourdissements sont un message que votre corps vous envoie pour vous avertir que quelque chose ne va pas. »



Cutting Off the Nose to Save the Penis (Renoncer à son bec pour sauver son pénis)

Steven M. Schrader, Ph. D., Michael J. Breitenstein, B. S. et Brian D. Lowe, Ph. D.

Division of Applied Research and Technology, National Institute for Occupational Safety and Health, (Division de technologie et de recherche appliquées, Institut national de la santé et de la sécurité au travail) Cincinnati, Ohio (États-Unis)

Introduction Un policier à vélo moyen passe 24 heures par semaine sur son vélo et les études antérieures ont prouvé que la pratique du vélo avec une selle traditionnelle (à bec) était liée à la paresthésie urogénitale et le dysfonctionnement sexuel. Objectif.

L'objectif de cette étude était d'évaluer l'efficacité de la selle sans bec en tant qu'intervention ergonomique, et l'accueil qu'elle reçoit parmi les agents de police à vélo masculins.

Méthodes. Des agents de police à vélo venant de cinq régions métropolitaines américaines ont été recrutés pour cette étude. Ces officiers ont satisfait aux critères suivants : (i) Réponse au questionnaire de l'Index international de la fonction érectile (IIEF); (ii) Mesures informatisées de la pression aux points de contact avec le vélo, soit le guidon, les pédales et la selle; (iii) évaluation nocturne par Rigiscan® pendant une nuit;
(iv) évaluation du seuil de sensibilité vibrotactile pénienne par biothesiométrie informatisée.

Les agents ont choisi une selle de vélo sans bec et on leur a demandé d'utiliser cette selle en exclusivité pendant 6 mois, après lesquels ils devaient subir à nouveau des examens. Mesures des résultats principaux : Pression périnéale, engourdissement génito-urinaire, seuil de sensibilité vibrotactile pénienne, fonction érectile mesurée par l'Index international de la fonction érectile (IIEF) et Rigiscan®. Résultats :

Après 6 mois, 90 hommes ont à nouveau subi des examens. Parmi eux, seuls trois hommes étaient remontés sur une selle traditionnelle. Les résultats présentés ne concernent que les agents ayant utilisé la selle sans bec sans discontinuer pendant 6 mois. On a constaté une réduction de 66 % de la pression de contact avec la selle dans la zone périnéale. La sensation tactile du pénis montrait une amélioration considérable. On a noté une amélioration significative de la fonction érectile évaluée par l'Index international de la fonction érectile. Aucun changement n'a été révélé par les mesures obtenues après évaluation par Rigiscan®. Le nombre d'hommes indiquant qu'ils n'avaient pas subi de paresthésie urogénitale pendant leur activité à vélo au cours des 6 mois précédents a augmenté, passant de 27 % à 82 % grâce à l'utilisation des selles sans bec.

Conclusions : (i) À quelques exceptions près, les agents de police à vélo ont pu utiliser des selles de vélo sans bec de manière efficace dans le cadre de leur travail au service de la police. (ii) L'utilisation de selles sans bec a permis de réduire la majorité de la pression périnéale. (iii) La santé du pénis s'est améliorée après 6 mois d'utilisation de selles sans bec, comme il est indiqué par les résultats de la biothesiométrie et de l'Index international de la fonction érectile. Aucune amélioration des résultats de l'évaluation par Rigiscan® n'a été constatée après 6 mois d'arrêt de l'utilisation de selles sans bec.



Les 5 millions de cyclistes amateurs et les experts en médecine sexuelle le soupçonnaient depuis longtemps : la forme de la selle – notamment des selles sans bec plus courtes par rapport aux selles plus longues à bec en avant – a une incidence directe sur les fonctions sexuelles masculines, selon la première étude prospective d'agents de police en bonne santé qui pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail. Cette étude est publiée dans le numéro du Journal of Sexual Medicine (Journal de la médecine sexuelle) de ce mois-ci.

Le Dr Irwin Goldstein, directeur du programme de médecine sexuelle de l'hôpital Alvarado de San Diego et rédacteur en chef du Journal of Sexual Medicine (Journal de la médecine sexuelle) a écrit un éditorial complémentaire, intitulé « The A, B, C's of The Journal of Sexual Medicine: Awareness, Bicycle Seats, and Choices. » (Les rudiments du Journal de la médecine sexuelle : sensibilisation, selles de vélo et choix)

« Pour la première fois, nous avons une étude prospective d'agents de police en bonne santé qui pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail, utilisant des selles sans bec, plus larges, pendant 6 mois. Non seulement leurs sensations se sont améliorées, mais on a aussi constaté une amélioration de leur fonction érectile. Le changement de selle a provoqué un changement physiologique. Il s'agit d'une étude repère dans notre domaine, qui s'avère importante pour les cyclistes de demain et qui amènera une amélioration de leur mode de vie sans soins actifs. » a-t-il déclaré.

Quatre-vingt dix (90) agents de police à vélo de 5 régions métropolitaines des États-Unis (Nord-Ouest, Sud, Désert occidental, Middle West et Sud-Est) utilisant des selles traditionnelles ont été soumis à des évaluations avant de changer de selle, puis ils se sont pliés de nouveau à ces évaluations après six mois d'utilisation d'une selle sans bec.

Les résultats indiquent que l'utilisation de la selle sans bec a entraîné la réduction de la pression de contact avec la selle dans la zone périnéale. On a constaté une amélioration considérable de la sensation tactile pénienne et le nombre d'hommes affirmant ne pas avoir subi d'engourdissement génital à vélo au cours des 6 mois précédant la deuxième série d'examens est passé de 27 % à 82 % après avoir utilisé des selles sans bec.

L'utilisation de ces selles a également entraîné une amélioration significative de la fonction érectile par rapport aux résultats de la première évaluation, mais aucun changement n'a été constaté dans les résultats de l'évaluation par Rigiscan®, méthode utilisée pour consigner la rigidité pénienne pendant le sommeil du sujet. À quelques exceptions près, les agents de police à vélo ont pu utiliser des selles de vélo sans bec de manière efficace dans le cadre de leur travail au service de la police et 97 % des agents ayant participé à l'étude ont continué à utiliser des selles sans bec par la suite.


Des selles sans bec pour prévenir les engourdissements génitaux et les dysfonctionnements sexuels dus au cyclisme professionnel

- Communiqué par le National Institute for Occupational Safety and Health, ou NIOSH, (Institut américain de la santé et de la sécurité au travail)

Résumé :
Les personnes qui pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail peuvent être exposées à des risques d'engourdissement génital et de problèmes plus graves au niveau sexuel et reproductif, en raison de pressions exercées sur l'aine (périnée) par les selles de vélo traditionnelles. Le National Institute for Occupational Safety and Health a mené des études qui ont prouvé l'efficacité des selles de vélo sans bec en matière de réduction de la pression sur le périnée et d'amélioration de la santé sexuelle des agents de police à vélo masculins. Bien que la plupart des personnes qui pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail soient des hommes, des preuves récentes suggèrent que l'utilisation de selles sans bec pourrait aussi être bénéfique pour les femmes.

Description de l'exposition au risque
Près de 40 000 personnes occupant des emplois liés à la sécurité publique pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail. Cela concerne les agents de police, les employés des services médicaux d'urgence et le personnel de sécurité, qui font des rondes à vélo.

Figure 1
Figure 1

Un certain nombre de ces professionnels ont fait état d'engourdissements de l'aine ou des parties génitales et de problèmes sexuels plus graves liés à l'utilisation prolongée d'une selle de vélo dans le cadre de leur travail (NIOSH, 2000). Dans le cadre d'une étude menée par Schrader et al., des agents de police à vélo ont indiqué qu'ils passaient en moyenne 25 heures par semaine assis sur une selle de vélo. Bon nombre de ces agents font du vélo pour le plaisir quand ils ne travaillent pas, et passent par conséquent plus de 25 heures par semaine sur une selle. Les selles de vélo traditionnelles sont pourvues d'un bec étroit saillant qui appuie sur l'aine pendant que le cycliste enjambe son vélo.

Figure 2
Figure 2

Dans l'idéal, le poids du cycliste devrait être soutenu sur la selle du vélo sous les os pelviens, les tubérosités ischiatiques. Hors, une partie du poids est soutenue à l'endroit où l'aine entre en contact avec le bec de la selle. L'appui du poids sur cette zone de la selle comprime les nerfs et les artères du périnée (voir les figures 1 et 2). Ces nerfs et ces artères irriguent le périnée entre les tubérosités ischiatiques et les parties génitales. La pression exercée sur ces nerfs et ces artères au fil du temps peut entraîner une perte de sensibilité et une diminution de l'irrigation sanguine des parties génitales. Cela peut contribuer aux effets sur la santé sexuelle et reproductive qui ont été rapportés.

Études du National Institute for Occupational Safety and Health
Des études du NIOSH (2000, Schrader et al., 2002) ont montré que des agents de police à vélo masculins que se plaignaient d'engourdissements de l'aine avaient des érections nocturnes d'une durée trois fois inférieure à celle des érections d'un groupe similaire d'hommes qui ne pratiquaient pas le vélo. D'autres études du National Institute for Occupational Safety and Health(Lowe et al., 2004; Schrader et al., 2008), ont indiqué que la pression exercée par les selles de vélo traditionnelles (à bec) sur la zone située sous l'aine s'élève généralement à environ 19 995 pascals pendant la pratique du vélo et peut d'élever jusqu'à plus de 37 025 pascals. (Pour point de repère, la pression sanguine sur un brassard de tensiomètre de bras nécessaire pour réduire le débit sanguin dans les artères est d'environ 120 mm Hg, soit un peu plus de 15 995 pascals). Le poids et la corpulence du cycliste, la forme et le rembourrage de la selle et le degré d'inclinaison vers l'avant du cycliste influent sur le niveau de pression. On a mené moins d'études sur les effets de l'utilisation des selles de vélo sur les femmes cyclistes. Néanmoins, des preuves récentes indiquent que l'utilisation des selles de vélo traditionnelles peut aussi exposer les femmes cyclistes à un risque de diminution de la sensibilité de leurs parties génitales (Guess et al., 2006). 2006].

Réduire la pression exercée par les selles de vélo sur le périnée

La selle sans bec
Un certain nombre de fabricants ont conçu des selles de vélo

Figure 3
Figure 3

permettant de soutenir le poids du cycliste sur ses tubérosités ischiatiques sans qu'un bec saillant et étroit ne vienne exercer de pression dans la région de l'aine. Une selle sans bec est conçue afin que la partie des nerfs et des artères des parties génitales située à l'avant des tubérosités ischiatiques ne soit pas comprimée contre une partie quelconque de la surface de la selle du vélo (voir la figure 3). Une selle de vélo sans bec ne devrait être pourvue d'aucun matériau s'avançant entre les cuisses de cycliste et susceptible d'exercer une pression.

Études des selles sans bec du National Institute for Occupational Safety and Health
Une étude du National Institute for Occupational Safety and Health (Lowe et al., 2004) a montré que les selles de vélo sans bec saillant permettaient de réduire la pression sur l'aine qui comprime les nerfs et les artères des parties génitales.

Figure 4
Figure 4

Dans une étude du National Institute for Occupational Safety and Health plus récente (Schrader et al., 2008), les selles sans bec ont été associées à une pression à peine supérieure à 7 033 pascals dans la région de l'aine. Généralement, l'utilisation d'une selle sans bec exerce une pression minime à l'avant des tubérosités ischiatiques (voir la figure 4). La pression sur les nerfs et les artères des parties génitales peut même descendre en dessous de 7 033 pascals, parce qu'une partie de la pression mesurée était exercée par l'arrière des cuisses entrant en contact avec l'avant arrondi de la selle sans bec. L'étude a montré que la selle sans bec réduisait la pression exercée sur l'aine d'au moins 65 % (voir la figure 5). Selon l'étude menée par le National Institute for Occupational Safety and Health en 2008, plus de 90 % des agents effectuant des rondes à vélo qui ont essayé une selle sans bec utilisaient encore cette dernière après 6 mois. Ces agents étaient convaincus de pouvoir utiliser des selles sans bec de manière efficace et en toute sécurité dans le cadre de leur travail.

Figure 5
Figure 5

Plusieurs de ces agents ont dit qu'ils avaient eu besoin d'un peu de temps pour s'habituer à leur selle sans bec car leurs sensations sur cette dernière étaient différentes que sur une selle traditionnelle.

Recommandations
Contrairement à ce que croient certains cyclistes, il n'est pas normal qu'une partie de votre corps soit engourdie ou perde de sa sensibilité. L'engourdissement de l'aine ou des parties génitales est un signal d'alarme à ne pas ignorer. Les professionnels qui pratiquent le vélo dans le cadre de leur travail* peuvent suivre les étapes suivantes pour éviter les problèmes de santé reproductive ou sexuelle :

  • Utilisez une selle sans bec pour pratiquer le vélo dans le cadre de votre travail. Laissez-vous le temps de vous habituer à votre selle sans bec. Au début, elle semble très différente de la selle que vous utilisiez auparavant. Il est possible que votre magasin de vélo ne vende pas de selle sans nez, mais vous pouvez facilement en acheter une sur Internet.

  • Demandez l'aide d'un spécialiste de l'installation des selles pour adapter la vôtre correctement. L'utilisation d'une selle sans bec peut nécessiter des modifications de la hauteur et de l'angle de la selle. Assurez-vous que la selle sans bec est réglée conformément aux instructions de son fabricant.

  • Descendez du vélo lorsqu'il est à l'arrêt. Ne vous appuyez pas contre la tige ou tout autre objet pour rester assis sur la selle quand vous ne faites pas de vélo.

  • Descendez du vélo si vous commencez à sentir un engourdissement, des picotements ou une perte de sensation dans une partie de votre corps.


Remerciements
Les personnes suivantes ont activement contribué à cette publication : Steven M. Schrader, Brian D. Lowe, et Michael J. Breitenstein de la Division of Applied Research and Technology, National Institute for Occupational Safety and Health (Division de technologie et de recherche appliquées, Institut national de la santé et de la sécurité au travail). L'International Police Mountain Bike Association (Association internationale de la police à vélo) a été d'une grande aide dans le cadre de la recherche du National Institute for Occupational Safety and Health sur ce sujet.

Références
Guess MK, Connell KA, Schrader SM, Reutman SR, Wang A, Lacombe JA, Toennis C, Lowe BD, Melman A, Mikhail MS (2006). Genital sensation and sexual function in female bicyclists and runners: Are your feet safer than your seat? (Sensibilité génitale et fonctions sexuelles des femmes cyclistes et coureuses : Vos pieds sont-ils plus sûrs que votre selle?) J Sexual Med 3(6):1018-1027.

International Police Mountain Bike Association (2008). The complete guide to public safety cycling. (Guide complet de la pratique du vélo dans les métiers de sécurité publique) 2e édition Sudbury, Massachussetts (États-Unis) : Jones and Bartlett Publishers.

Lowe BD, Schrader SM, Breitenstein MJ (2004). Effect of bicycle saddle designs on the pressure to the perineum of the bicyclist. (Effet de la forme des selles de vélo sur la pression exercée sur le périnée du cycliste) Med Sci Sports Exerc 36(6):1055-1062.

National Institute for Occupational Safety and Health (2000). Health Hazard Evaluation Report: City of Long Beach Police Department, Long Beach, CA. (Rapport d'évaluation des dangers sur la santé : Service de police de la ville de Long Beach, en Californie) De Schrader SM, Breitenstein MJ, Lowe BD. Cincinnati, Ohio (États-Unis) Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Institute for Occupational Safety and Health, HETA 2000-0305-2848.

Schrader SM, Breitenstein MJ, Clark JC, Lowe BD, Turner TW (2002) Nocturnal penile tumescence and rigidity testing of bicycling patrol officers. (Mise à l'essai de la tumescence et de la rigidité pénienne des policiers patrouilleurs à vélo) J Androl 23(6):927-934.

Schrader SM, Breitenstein MJ, Lowe BD (2008). Cutting Off the Nose to Save the Penis (Renoncer à son bec pour sauver son pénis) J Sexual Med 5:1932-1940.

*Le National Institute for Occupational Safety and Health n'a pas inclus de cyclistes de compétition dans son étude et ne peut pas établir de recommandations pour le nombre relativement réduit de professionnels qui participent à des compétitions cyclistes dans le cadre de leur travail.

Juste au cas où quelqu'un pourrait penser que l'absence de preuves ...
Published Scientific Research on Bicycle Saddles and the Male Perineum:

1. Bond, R.E. Distance Bicycling May Cause Ischemic Neuropathy of Penis. Physician and Sports Medicine 3:54-56. 1975.

2. Goodson, J.D. Pudendal Neuritis from Biking. N Engl J Med 304:365. 1981

3. Kerstien, MD, S.A. Gould, E. French-Sherry, and C. Pirman. Perineal Trauma and Vasculogenic Impotence. J Urol 127:57. 1982.

4. Solomon, S. and K.G. Cappa. Impotence and Bicycling: a Seldom-reported Connection. Postgrad Med 81:99-102. 1987.

5. Desai, K.M. and J.C. Gingell. Hazards of Long Distance Cycling. Brit J Med 298:1072-1073. 1989.

6. Mellion, M.B. Common Cycling Injuries: Management and Prevention. Sports Med 11:52-70. 1991.

7. Silbert PL, Dunne JW, Edis RH, Stewart-Wynne EG. Bicycling induced pudendal nerve pressure neuropathy. Clin Exp Neurol. 28:191-6. 1991

8. Groenendijk, MC, HCCM Christiaans, CMJ van Hulten. Sitting Comfort on Bicycles. Contemporary Ergonomics pp 551-557, 1992

9. Oberpenning, F. S Roth, DB Luesmann, H van Ahlen, and L Hertle. The Alcock Syndrome: Temporary penile Insensitivity Due to Compression of the Pudental Nerve with the Alcock Canal. J Urol 151:423-5. 1994.

10. Andersen, K.V. and G. Bovim. Impotence and Nerve Entrapment in Long Distance Amateur Cyclists. Acta Neurol Scand 95:233-240. 1997.

11. LaSalle, MD, C Wen, M Choi, P Salimpour, A Adelstein, S Gholami, RJ Krane, and I Goldstein. “You Don’t Have to Ride in the Tour de France”: Erectile Dysfunction in 81 Consecutive Riders. Abstracts of the American Urological Association. 1999.

12. Broderick, GA. Bicycle Seats and Penile Blood Flow: Does the Type of Saddle Matter? Abstracts of the American Urological Association. 1999

13. Schwarzer, U. W. Wiegand, A Bin-Saleh, H Lotzerick, G Kahrmann, T Klotz, and U Engelmann. Genital Numbness and Impotence Rate in Long Distance Cyclists. Abstracts of the American Urological Association. 1999

14. Nayal W, Schwarzer U, Klotz T, Heidenreich A, Engelmann U. Transcutaneous penile oxygen pressure during bicycling. BJU Int. 83:623-5. 1999.

15. Ricchiuti, VS, CA Haas, AD Seftel, T Chelimsky, and I Goldstein. Pudental Nerve Injury Associated with Avid Bicycling. J Urol 162:2099-2100. 1999

16. Sommer, F, D Konig, C Graf, U Schwarzer, C Bertram, T Klotz and U Engelmann. Impotence and Genital Numbness in Cyclists. Int J Sports Med 22:410-413. 2001

17. Marceau, L., K. Kleinman, I. Goldstein, and J McKinlay. Does Bicycling Contribute to the Risk of Erectile Dysfunction? Results from the Massachusetts Male Aging Study (MMAS). Int J Impotence Res 18:298-302. 2001.

18. Sommer, F., U Schwarzer, C Graf, T Klotz, and U Engelman. Changes in penile blood flow during cycling: what precautions should be taken to avoid a decreased profusion? Dtsch Med Wschr 126:939-943. 2001

19. Schwarzer, U., F. Sommer, T. Klotz, C. Cremer, and U. Engelmann. Cycling and Penile Oxygen Pressure: the Type of Saddle Matters. European Urology 41:139-143. 2002

20. Jeong, SJ, K Park, JD Moon, and SB Ryu. Bicycle Saddle Shape affects Penile blood flow. International J Impotence Research 14:513-517. 2002.

21. Keytel, LR and TD Noakes. Effects of a Novel Bicycle Saddle on Symptoms and Comfort in Cyclists. S Afr. Med J 2:295-298. 2002

22. Grunbaum A, K Rehman, I Kuzmarov, and S. Carrier. The Development of a Model to Investigate the Effect of Bicycling on Sexual Function. International J Impotence Research 14:S50. 2002

23. Mumarriz, R. A Prospective Study in Men with ED of Cavernosal Artery PSV Values While Lying, Sitting, Straddling/sitting on different Commercially Available Bicycle Saddle and Seat Designs. International J Impotence Research 14:S60. 2002

24. Taylor, JA. Inherent Variables within Bicycle Riding and Their Relationship to erectile Dysfunction. International J Impotence Research 14:S30. 2002

25. Sommer, F, A Raible, S Wolter, and U Engelmann. Is there any difference in penile blood flow during cycling in an upright vs. reclining position? Andrologia 34:123-153. 2002

26. Schrader, S.M., M. J. Breitenstein, J.C. Clark, B. D. Lowe, and T. W. Turner. Nocturnal Penile Tumescence and Rigidity Testing of Bicycling Patrol Officers. Journal of Andrology 23:927-934. 2002.

27. Mumarriz, R.. Bicycle Riding Associated Erectile Dysfunction: Treatment Outcome of Revascularization Surgery. International J Impotence Research 14:S55. 2002

28. Southorn, T. Great Balls of Fire and the Vicious Cycle. A Study of the Effects of Cycling on Male Fertility. J Family Planning and Reprod Health Care. 28:211-213. 2002

29. Spears, IR, NK Cummins, Z Brenchley, C Donohue, C Turnbull, Shona Burton, and G Macho. The Effect of Saddle Design on Stresses in the Perineum During Cycling. Med & Science in Sports & Exercise 35:1620-1625. 2003.

30. Rando R, R Squadrone, M Sacchi, and A Marzegan. Pressure Distribution on Bicycle Saddles. The Bicycle Saddle Report 2003.Deutsche Sporthochshute. 2003.

31. Sommer F. Type of Saddle and Sitting Position Influence Penile Oxygen Pressure while Cycling. The Bicycle Saddle Report 2003.Deutsche Sporthochshute. 2003.

32. Lowe, B., S. Schrader, and M. Breitenstein. Effect of Saddle Design on the Perineal Pressure of the Bicyclist. Med Sci Sports Exerc. 36:1055-1062. 2004

33. Dettori, JR, TD Koepsell, P Cummins and JM Corman. Erectile Dysfunction after a Long-Distance Cycling Event: Association with Bicycle Characteristics. J Urology 172:637-641. 2004

34. Taylor, JA, TC Kao, PC Albertson, and R Shabsigh. Bicycling Riding and Its Relationship to the Development of Erectile Dysfunction. J Urology 172:1028-1-31. 2004.

35. Leibovitch, I and Y Mor. The Vicious Cycling: Bicycling Related Urogenital Disorders. Eur Urology 47:277-287. 2005

36. Cohen JD, and MT Gross. Effect of Bicycle Racing Saddle Design on Transcutaneous Penile Oxygen Pressure. J Sports Med and Physical Fitness. 45:409-419. 2005.

37. Huang V, R Munarriz, and I Goldstein. Bicycling Riding and Erectile Dysfunction: An Increase in Interest (and Concern). J Sex Med 2:596-604. 2005

38. Munarriz R, V Huang, J Uberoi, S Maitland, T Payton and I Goldstein. Only the Nose Knows: Penile Hemodynamic Study of the Perineum-Saddle Interface in Men with Erectile Dysfunction Utilizing Bicycle Saddles and Seat with and with Nose Extensions. J Sex Med 2:612-619. 2005.

39. Schrader, SM. Research on Bicycle Saddles and Sexual Health Comes of Age. J Sex Med. 2:594-595. 2005.

40. Bressel E, Reeve T, Parker D, Cronin J. Influence of bicycle seat pressure on compression of the perineum: A MRI analysis. J Biomech. 40:198-202. 2007.

41. Gemery, JM, AK Nangia, AC Mamourian, and SK Reid. Digital three-dimensional modeling of the male pelvis and bicycle seats: impact of rider position and seat design on potential penile hypoxia and erectile dysfunction. B J Urology International 99:135-140. 2007

42. Wilson C, and TR Bush. Interface forces on the seat during cycling activity. Clin Biomech. 200722:1017-1023. 2007.

43. Asplund C., T Barkdull, and BD Weiss. Genitourinary Problems in Bicyclists. Current Sports Medicine Reports 6:333-339. 2007

44. Nanka O, Sedý J, Jarolím L. Sulcus nervi dorsalis penis: site of origin of Alcock’s syndrome in bicycle riders? Med Hypotheses. 2007;69(5):1040-5.

45. Standard bicycle seats can lead to erectile dysfunction. Mayo Clin Health Lett. 25:4. 2007.

46. Goldstein I, Lurie AL, Lubisich JP. Bicycle riding, perineal trauma, and erectile dysfunction: data and solutions. Curr Urol Rep. 8:491-7. Review. 2007.

47. Bressel E, Parker D. Effect of Graded Bicycle Seat Pressure on Perineal Compression: An MRI Analysis. Br J Sports Med. 2008

48. Schrader SM, Breitenstein MJ, Lowe BD. Cutting Off the Nose to Save the Penis. J Sex Med. 5:1932-1940, 2008

49. Kennedy J. Neurologic injuries in cycling and bike riding. Neurol Clin. 26 :271-9. 2008

50. Cohen, J. Finding the Perfect Bicycle Seat. 2nd Edition, RBR Publishing Company, South Royalton, VT. 2008.

51. Goldstein, I. The A, B, C’s of The Journal of Sexual Medicine: Awareness, bicycle seats, and choices. J Sex Med 5:1773-1775, 2008.

52. Goldstein, I, M Bastuba, A Lurie, and J Lubisich. Penile Revascularization. J Sex Med 5:2018-2021

Published Scientific Research on Bicycle Saddles and the Female Perineum: 1. Dickerson, RL. Bicycling for Women from the Standpoint of the Gynaecologist. Am J Obstet of Women and Children 31:24-37. 1895.

2. Steiner E, Chague A, Gross GB. [The "third testis" of cyclists, in women too...]Presse Med. 1989 Feb 18:(7):361. French.

3. Groenendijk, MC, HCCM Christiaans, CMJ van Hulten. Sitting Comfort on Bicycles. Contemporary Ergonomics pp 551-557, 1992.

4. McElhinney, BE, T Horner, WW Dinsmore, A Harper, C Goldsmith, and RD Maw. Exercise bicycle-induced vulval abscesses. International J of STD & AIDS 4:174-175. 1993

5. LaSalle M, P Sallinpour, M Adelstein, A Mourzinos, C Wen, J Renzuli, B Goldstein, L Goldstein, J Cantey-Kiser, RJ Krane, and I Goldstein. Sexual and Urinary Tract Dysfunction if Female Bicyclists. J Urol Vol 161 (No 4 Suppl) pp 269 #1040. 1999.

6. Berman J, L Berman, and E Bumiller. For Women Only: A Revolutionary Guide to Overcoming Sexual Dysfunction and Reclaiming Your Sex Life. Henry Holt & Co. 2001.

7. Buller, JC. Female Cyclists and Perineal Symptoms: An Experimental Bicycle Seat. Clinc J Sprts Med 11:289-290. 2001.

8. Baeyens L, E Vermeersch, and P Bourgeois. Bicyclist's Vulva: Observational Study. BMJ 325:138-139. 2002.

9. Humphries D. Unilateral Vulval Hypertrophy in Competitive Female Cyclists. Br J Sports Med 36:463-464. 2002.

10. Bressel E and BJ Larson. Bicycle Seat Designs and Their Effect on Pelvic Angle, Trunk Angle, and Comfort. Med Sci in Sports & Exercise. 35:327-332. 2003.

11. Frobose I, L Baeyens, and K Tofaute. Ergonomics of 2 Bicycle Saddles - Pressure at the Pudental Area in Women of a Normal Saddle with Gel and of a Saddle with a Hole. The Bicycle Saddle Report 2003.Deutsche Sporthochshute. 2003.

12. Guess MK, KA. Connell1, SM. Schrader, S Reutman, A Wang, J Lacombe, C Toennis, B Lowe, A Melman, and MS Mikhail. Genital Sensation & Female Sexual Function In Cyclists And Runners: Are Your Feet Safer Than Your Seat? Journal of Sexual Medicine 3:1018-1027. 2006.

Pour des cyclistes encore plus comblés par leur selle de vélo Spongy Wonder.

Après avoir soigné de nombreuses lésions dues à la pratique du vélo dans ma clinique de médecine interne, j'étais ravi de découvrir la selle Spongy Wonder. J'en ai immédiatement acheté une pour mon propre vélo et j'ai été séduit par son confort et par le fait de pouvoir garder le contrôle de mon vélo. Je l'utilise depuis un an et je n'ai pas encore eu besoin d'installer les coussinets de rechange! Jeune ou vieux, homme ou femme, je conseille cette selle à tout le monde.

Dr Philip Alexander, Docteur en médecine
College Station, Texas (États-Unis)

La selle Spongy Wonder est géniale. Parmi toutes les selles sans bec spécialement conçues pour diminuer la pression du périnée que j'ai essayées, c'est la meilleure. Je vais en commander une autre sur votre site pour mon vélo d'exercice.

Seth Manoach MD
Professeur assistant à l'Emergency Medicine Chair
CPR Committee/Rapid Response Program
Brooklyn, New York (États-Unis)

Je fais des présentations à des personnes en souffrance dans tout le pays et j'aimerais projeter une photo de votre selle de vélo lors de mes séminaires. Pouvez-vous m'y autoriser, svp?.

Hope K. Haefner, Docteur en médecine
Directrice du University of Michigan Center for Vulvar Diseases
Department of Obstetrics and Gynecology
(Centre de prévention des maladies vulvaires, service de gynécologie et d'obstétrique de l'université du Michigan)


Spongy Wonder MK10 sur une tige de sell micro-reglable

Spongy Wonder MK10 sur une tige de sell micro-reglable


Albert Einstein fait du vélo

Albert Einstein fait du vélo

Les selles de velo Spongy Wonder jouent un role essentiel dans les essais sous-marins.

Les selles de velo Spongy Wonder jouent un role essentiel dans les essais sous-marins.


Spongy Wonder Inc. est le seul fabricant au monde de selles de vélo sans bec modulaire. Les deux selles de vélo sans nez ergonomiques neutralisent les effets néfastes des selles de vélo traditionnelles ou « améliorées », tant du point de vue urinaire que neurologique; elles sont entièrement réglables et personnalisables